Proposition pour une vraie politique des déplacements pour une agglomération toulousaine multipolaire et durable

Publié le par Collectif PDU

Suite à la dernière réunion du Collectif PDU, voici la version de notre Projet 2008 actuellement soumise à la validation des différentes associations membres du Collectif.
Nous n'avons pas la prétention d'avoir réalisé un projet parfait. Tracés, modes, priorités, bien des points seront à discuter, à afiner.
Mais ceci est de la responsabilité des professionnels et des politiques, et pas celle d'associations.

A travers, ce projet nous avons voulu esquisser ce que pouvait être une vraie politique des déplacements pour une agglomération multipolaire.

Version complète (16 pages)

Version synthétique (2 pages)


Ce projet global sera progressivement approfondi à travers des fiches détaillées (thématiques, propositions, secteurs).
Le secteur Sud-Est, la Voie du Canal Saint-Martory ou la place du vélo dans la ville pourraient être les premières.
Avis aux amateurs.

----------------------------------------


Pour une agglomération multipolaire durable


Face à la menace de l'asphyxie de l'agglomération, nous voudrions défendre une vision d'espoir.
Mais cela demande un changement culturel, de la volonté,  un projet global où chacun puisse trouver sa place et des choix répondant aux vrais besoins.
Il est temps de discuter d'un Plan de Déplacements ambitieux et durable.

Pour cela, nous avons souhaité apporter notre contribution à travers un document synthétique et accessible, mais non figé, afin d'esquisser une autre politique des déplacements et de permettre à chacun de participer à ce débat.
Vous trouverez sur notre site notre projet global qui sera complété petit à petit par des fiches plus détaillées sur certains secteurs ou propositions.

Nous estimons qu'il est d'abord nécessaire que l'agglomération se remette en ordre de marche car la mozaïque institutionnelle et l'absence de projet global ne sont pas pour rien dans les difficultés actuelles et à venir.

Il faut aujourd'hui offrir des alternatives à la voiture.
Pour cela, à certaines mesures coûteuses (la prolongation du métro jusqu'à Labège couterait plus de 300 millions pour 4 km) pour construire un réseau qui converge vers le centre de Toulouse, nous préférons un ensemble de mesures qui forment une vraie politique pour une agglomération multipolaire.

Les transports en commun doivent être rendus attractifs en améliorant :
- le maillage (meilleure utilisation de l'étoile ferroviaire, liaisons express en bus pour les lignes structurantes et notamment des lignes banlieue – banlieue, renforcement progressif une fois le maillage réalisé, desserte de proximité),
- la qualité de service (un fonctionnement 24h/24h et 7j/7j, une amélioration des correspondances, de meilleures fréquences, une meilleure information, etc.).

Mais cela passe aussi par faciliter les modes doux (piétons, cycles),  promouvoir et organiser d'autres utilisations de la voiture (covoiturage, autopartage) ou mettre en place des Maisons de la Mobilité pour informer et accompagner les citoyens mais aussi les entreprises dans leurs réflexions sur leurs déplacements.

Est-ce que tout ceci vous semble irréaliste pour notre agglomération ?

[Extrait du Projet PDU 2008]

Commenter cet article