Le point sur la voie du Canal St Martory

Publié le par Collectif PDU

[Cet article s'inscrit à la suite de la brillante présentation de membres de Cugnaux Nord Marginalisée, des Habitants de St Simon, et de Défense Hautpoul]

Parmi la liste projets de transports en commun de Tisséo apparait souvent l'acronyme sibyllin "VCSM".
Il s'agit de la "Voie du Canal St Martory", projet est généralement présenté comme étant un boulevard urbain permettant le meilleure desserte tant en voiture qu'en transports en commun du le quartier de St Simon et la commune de Cugnaux en particulier. On peut voir une telle description sur le Plan de Déplacements Urbains en vigueur. Parfois, par omission ou par volonté de communiquer uniquement sur les transports en commun, la partie routière n'est même pas évoquée, comme par exemple sur le site de tisséo.

Et pourtant la partie routière n'est pas des moindres.

Dans la phase actuelle du projet, il est prévu, parallèlement au bus en site propre, une autoroute urbaine passant en plein coeur de St Simon et de Cugnaux ! En comptant les deux voies de voiture, les deux voies de bus, et étant donné que la route sera en tranchée par endroits, l'ouvrage aura une largeur jusqu'à 50 mètres ! Inutile de dire que les conséquences de ce projet en terme de coupure urbaine sont néfastes, du même ordre que celles de la rocade Sud de Toulouse... Et concernant l'aspect circulation, cette nouvelle voie rapide est un appel supplémentaire à l'usage de la voiture, dans une zone massivement pavillonnaire où les transports en commun actuellement très minoritaires (3,3% des déplacements sont fait en transports en commun à Cugnaux, d'après l'enquête Origine-Destination de 2004 !).


Passage de la VCSM dans le quartier de Hautpoul - source : defense.hautpoul.free.fr

Certes, la partie Site Propre de la VCSM permettra certainement une amélioration des temps de trajet vers le pôle de correspondance métro/bus de Basso Cambo. Il faut néanmoins remarquer que c'est un aménagement pour les transports en commun qui est de petite dimension (~3km) par rapport à l'ensemble du sud-ouest de la banlieue Toulousaine ; alors que les routes à forte circulation sont nombreuses dans cette zone : Rocade Arc-En-Ciel, A64, D632, D23, etc. La problématique de la circulation vers Frouzins et Seysses, ou de banlieue à banlieue vers Muret, Tournefeuille ou Colomiers, n'est en rien réglée par le petit site propre de la VCSM.

Mais ce n'est pas tout. La voie autoroutière dont il est question n'est en fait qu'un début. Le Conseil Général, maître d'oeuvre de la VCSM, a pour objectif de déployer un vaste réseau de voies rapides dans le sud-est de l'agglomération. Comme nous pouvons le lire dans le compte rendu du maître enquêteur de l'Enquête Publique de la partie routière de la VCSM, cet objectif n'a que rarement été clairement affiché :

La Commission d'enquête relève que dans le PDU ce projet s'insère dans un maillage défini de connexions entre différents axes et modes de transport visant à améliorer les  déplacements de ce  secteur de  l'Ouest toulousain  et  à   relier  la   RN124 (nota : RD924 maintenant) à l'autoroute A64.
La Commission d'enquête comprend qu'en premier lieu il s'agit de décongestionner la RD23 (route de St Simon) mais elle ne peut ignorer le contexte territorial dans lequel s'inscrit le projet.
Elle regrette que ce projet n'ait pas été présenté comme étant un maillon d'un réseau; il en a résulté un sentiment de « saucissonnage » peu apprécié des réclamants.
La Commission d'enquête recommande que lors des prochaines étapes (enquêtes publiques concernant les autres voiries reliées à la VCSM) une approche dans un contexte global soit faite.


Le projet est phénoménal. Il se traduirait à moyen terme, par la création d'une nouvelle rocade partielle à l'ouest de Toulouse. C'est un ouvrage qui donnerait une place immense à la voiture, facilitant des liaisons de banlieue à banlieue certes nécessaires, mais pour lesquels les transports en commun ont aussi un grand retard.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article