Proposition de Stéphane Coppey Concernant la LMSE

Publié le par Collectif PDU

Version 1.0

Discussions sur le forum

Coordinateur (s) :

Article General : LMSE
Autre proposition alternative : Veracruz.

Modifier le projet toulousain de LMSE pour relier plus directement Rangueil et Montaudran à Castanet, St-Orens, Arènes, Blagnac et au réseau ferré régional



Le projet de Liaison Multimodale Sud-Est défendu par le maire de Toulouse, président de Tisséo-SMTC, relie entre eux des quartiers toulousains, et se traduit par la réalisation de deux imposants ouvrages d'art, l'un au-dessus du périphérique sud, l'autre, très controversé, au travers du Canal du Midi.

Les Verts, avec plusieurs associations et syndicats, estiment que, sans ces ouvrages, un projet beaucoup plus efficace peut être réalisé pour relier Rangueil et Montaudran au réseau structurant de transport collectif régional et d'agglomération.


Première fonction recherchée : relier St-Orens (et les nouveaux quartiers toulousains proches)
à la ligne B du métro (ligne verte sur le plan) et au cœur d'agglomération.

Avant qu'un tramway ne passe un jour par l'avenue St-Exupéry, la libération par Air France des anciennes pistes d’essais de Montaudran donne l'occasion d'une efficace desserte nord-sud de ce secteur (en longeant les pistes) pour relier plus directement St-Orens au métro, non pas à la station de métro de Ramonville, mais à la station de métro Rangueil, via la passerelle des Herbettes (tracé rouge sur le plan).

Gain de temps pour les usagers concernés, par rapport au projet toulousain de LMSE : 3 mn

La solution ici proposée permet en outre une liaison directe de St-Orens et de Montaudran à la ligne A du métro (Arènes), aux quartiers et communes de l’ouest toulousain (bus, TER) et à Blagnac (ligne E).


Deuxième fonction recherchée : desservir la nouvelle zone d’activités de Montaudran

Une desserte nord-sud de la ZAC de Montaudran, telle que décrite ci-avant (tracé rouge), relie plus rapidement la totalité de la nouvelle ZAC (habitat + activités) à la ligne B du métro.

Gain en population + emplois desservis, par rapport au projet toulousain de LMSE : + 3000 hab./emplois


Troisième fonction recherchée : relier l’actuel complexe scientifique au métro et à Ramonville-Castanet

Le prolongement direct (tracé bleu sur le plan) du « bus en site propre » en provenance de Castanet et Ramonville par le centre de l’université Paul Sabatier et le complexe scientifique, jusqu’à la gare TER de Montaudran (+ terminus bus de Gonin), ouvre directement le complexe à l’ensemble du réseau d’agglomération :
liaison directe et sans changement depuis Castanet et Ramonville
liaison quasi-directe au réseau TER (ligne cadencée Montauban – Castelnaudary) et aux lignes de bus de l’est toulousain
liaison au métro et au reste de l’agglomération, via à Ramonville-Buchens, ou la ligne St-Orens – métro Rangueil – métro Arènes.

Gain en emplois et postes universitaires desservis, par rapport au projet toulousain de LMSE : + 10 000
Gain de temps pour les usagers concernés, par rapport au projet toulousain de LMSE : 5 à 30 mn


La solution proposée crée une réelle alternative à l’utilisation de la voiture individuelle pour la desserte de tout ce secteur vis-à-vis de toute l’aire urbaine toulousaine.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article