Projet alternatif Veracruz pour la LMSE

Publié le par Collectif PDU

Version 1.0

Discussions sur le forum

Coordinateur (s) : Alexandre Delbos
 
Article General : LMSE
Autre proposition alternative : Les Verts 31.

Proposition alternative au projet de LMSE : modification de l'esprit du projet ainsi de son tracé pour améliorer la desserte en TC de l'Université Paul Sabatier, ainsi que pour éviter la destruction d'une zone humide.

Les associations Veracruz, Velo et Amis de la Terre se sont mobilisés pour faire évoluer ce projet, pour plusieurs raisons :

1/ Il présente de nouvelles voies de voitures, reliant le Complexe Spatial, Montaudran et le sud-est de l'agglomération toulousaine. Le trafic supplémentaire, de transit, prévu est très important (jusqu'à 10.000 véhicules par jour) dans ce secteur du Complexe Spatial certes relativement enclavé mais surtout très bouchonnant aux heures de pointe.

Dans le cadre d'un PDU devant répondre à la Loi sur l'Air, il est également de bon aloi d'éviter tout aménagement entraînant une augmentation brute du trafic automobile.

2/ Il ne dessert pas l'Université Paul Sabatier, l'arrêt prévu est complètement excentré part rapport à l'ensemble du Campus. C'est extrèmement dommage puisque le campus est à quelques centaines de mètres du tracé initial de la LMSE, et qu'il a besoin de l'amélioration de desserte en transports en commun que peut amener un site propre pour bus. En effet, l'arrivée de la ligne B (qui contourne le campus) ne solutionne le problème de la circulation uniquement pour un axe Nord-Sud, les liaisons banlieue-banlieue ou faubourg-faubourg restent pauvres.

De plus, nous voulons signaler que dans une perspective de basculement des déplacements de la voiture vers les transports en commun, il faut donner toute la priorité à ces derniers, en leur réservant un maximum d'aménagements. En effet, la part des transports en commun dans Toulouse est actuellement de 8%. Il est donc curieux si l'on désire vraiment d'aller dans le sens de l'augmentation de l'utilisation des transports en commun de les mettre en concurrence avec la voiture dans un nouvel aménagement, ce n'est pas cela qui va leur faciliter la tâche.


3/ Par son tracé actuel, direct et favorisant les automobiles, la LMSE passe sur une zone humide rare, et séparera en deux une zone boisée elle encore rare en milieu urbain. Cette zone boisée a déjà souffert avec les travaux du métro, à cause de la construction de l'immense parking de 1050 places de la station Ramonville, et nous pensons qu'il est temps de la protéger. Par ailleurs, ce passage ce fera via un pont au dessus du Canal du Midi pourtant classé au patrimoine mondial de l'humanité et qui présente dans ce lieu précis un de ces plus beaux panorama dans Toulouse. Raison de plus pour ne pas passer par là.

Voilà donc pourquoi nous avons proposé un tracé alternatif. Ce tracé passe par l'Université Paul Sabatier et reprend le tracé initial dans le complexe spatial au niveau du rond-point François Cambou. Ce tracé permet d'amener un haut niveau de service en transports en commun dans le campus, en plus de la nouvelle ligne de métro. C'est également une occasion pour réaménager une des routes les plus fréquentées et dangereuses du campus : en supprimant les places de parking bordant cette avenue (dite « boulevard périphérique », partie Est) la visibilité pour les piétons voulant traverser sera améliorée, et la sécurité des cycliste sera accrue.

Cliquer pour agrandir

Au niveau du passage entre l'université, notre version du projet ne comporte que les voies de bus et de modes doux, ceci afin d'éviter de créer un appel de voitures qui engorgeraient le campus.
Il faut remarquer que cette version du projet avantage tout le monde :

* Les utilisateurs des modes doux sur le campus qui auront la circulation plus aisée.

* Les automobilistes forcés passant par le campus ou le complexe spatial, qui n'auront pas à subir d'embouteillage supplémentaires.

* Les utilisateurs des transports en commun qui auront un accès rapide vers le sud est de l'agglomération par le campus, une desserte combinant vitesse et proximité.

Quand aux automobilistes venant du sud-est de l'agglomération toulousains et voulant rallier le parking de la ligne B, la voirie routière de la LMSE sera bien inutile pour eux ! En effet, d'une part le Palays est en pleine restructuration pour augmenter sa capacité (donc il suffira simplement de prendre la D2 et le périph' est) et d'autre part, emprunter le parcours de la LMSE tel qu'elle est prévue actuellement en voiture de bout en bout ça aurait eu à coup sur comme finalité d'arriver sur un énorme bouchon.

Bref nous pensons donc que cette version de la LMSE au niveau du campus est une bonne solution locale permettant d'améliorer les déplacements au niveau de l'agglomération. Elle a tout sa place dans le projet de PDU associatif.

Voir aussi : Le site de Veracruz -> Dossier LMSE

 

Commenter cet article